COMPTE RENDU DE l'ATELIER 1

#1
Bâti - Habitat

Sensibilisation et prise de conscience
■ Sensibiliser et informer notamment sur les différents besoins en matière de rénovation énergétique selon le type de bâtiments (styles et matériaux de construction, époque, etc.) Les techniques à utiliser peuvent être radicalement différentes (exemple de l’association Maisons Paysannes).
■ Penser dès à présent les moyens de lutter contre le froid ET le chaud (isolation, orientation, etc.)
■ Aller à la rencontre des habitants, au plus près de leurs habitudes (marchés, événements, etc.) par le biais d’ambassadeurs du climat.
■ Créer un kit de communication (fiches pratiques) mis à disposition des mairies.
■ Concevoir une page de communication Climat diffusée systématiquement par la Communauté de Communes dans chaque journal municipal (1 page = 1 sujet précis et pratique). Proposer en contrepartie aux communes de disposer d’un espace pour valoriser les initiatives climat par les communes et leurs habitants.
■ Concevoir une campagne d’information spécifique sur le sujet de l’isolation à 1€, qui nourrit beaucoup de suspicion et de craintes, notamment à cause d’une prospection téléphonique excessive et de la peur de l’arnaque.
■ Communiquer sur les aspects financiers (montant des investissements, économies réalisées, subventions, etc.)
■ Identifier des témoins / études de cas.
■ Organiser des ateliers pédagogiques sur les sujets liés au climat dans les écoles.
■ Inciter / décider une baisse des températures des logements (19°C le jour, 17°C la nuit) et changer les comportements (chauffer moins, se couvrir plus).
■ Mener une réflexion sur le chauffage plus propre (notamment le chauffage au bois et l’installation de poêles flamme verte).
■ Réfléchir, informer et encourager les plantations dans les jardins particuliers (maisons bioclimatiques).
■ Organiser des diagnostics (ballades thermiques ?) à l’échelle des villages pour constater les déperditions énergétiques de son logement / son lotissement, etc.
■ Attention aux conflits d’intérêts entre les entreprises mandatées et les communes.
■ Mieux exister en tant qu’Intercommunalité auprès des habitants, notamment pour porter les sujets liés au changement climatique.
■ Créer des synergies et partager la documentation des différents services du ministère de l’Écologie.
Rénover le bâti existant
■ Favoriser la réalisation de diagnostics énergétiques :
■ Lancer un appel d’offres mutualisé pour permettre aux communes de bénéficier de conditions avantageuses pour réaliser un audit avec caméras thermiques (exemple du SDESM).
■ Recenser les organismes capables de réaliser des diagnostics énergétiques et notamment des diagnostics gratuits (EDF ?)
■ Développer l’information et l’accompagnement des habitants, notamment grâce à un interlocuteur / service unique (évocation de Seine et Marne Environnement et de la mise à disposition de conseillers sur le territoire – nombre à déterminer – et du projet de plateforme de rénovation énergétique) :
■ Quels travaux engager ? -> Sensibilisation et information.
■ Quels entrepreneurs experts et fiables pour les conduire ? Exemple de la qualification RGE (reconnue garant de l’environnement) -> Accompagnement technique, choix des artisans… Projet de création d’un réseau d’artisans.
■ Quelles subventions / aides / financements possibles ? -> Accompagnement dans la réalisation des dossiers de demande de financement, suivi administratif, etc.
■ Suivi de travaux, mesures, etc.
■ Proposer des permanences conseil locales et/ou un service de conseil mobile à l’échelle du territoire.
■ Former davantage d’agents de l’intercommunalité et d’élus pour un meilleur maillage de l’infirmation et du conseil, notamment en mairie.
■ Installer des panneaux solaires sur les bâtiments communaux (mairies, écoles, etc.)
■ Prendre en compte l’aspect responsable des entrepreneurs (provenance des fournitures et matériaux, recyclage…)
■ Développer les chauffe-eaux solaires et le suivi.
■ Définir une stratégie de rénovation des logements à l’échelle de la Communauté de Communes.
■ Faire sauter ou négocier les verrous des Bâtiments de France (autorisations).
■ Étudier / contrôler la pertinence et la véracité des notes de valeur énergétique données aux logements sur le territoire.
■ Faciliter / organiser la mutualisation des achats et travaux groupés pour les particuliers (par communes ou quartiers).
■ Informer / rassurer / contrôler les dispositifs d’isolation à 1€ et lutter contre les abus (démarchage à outrance) et les arnaques.
■ Utiliser les aides communales et intercommunales destinées au chauffage pour financer des travaux d’isolation.
■ Favoriser l’utilisation de matériaux naturels.
■ Favoriser l’installation de récupérateurs d’eaux et leur utilisation par les ménages (WC, chauffage…)
■ Favoriser l’utilisation de leds.
■ Inciter à l’installation de moyens de production d’énergie individuels pour autoalimenter les foyers.
■ Démocratiser l’installation de la fibre optique, pour favoriser le télétravail.
■ Inciter les agents immobiliers à plus de transparence sur les diagnostics énergétique des biens proposés à la vente.


Agir sur les nouvelles constructions
■ Favoriser la construction de maisons en bois.
■ Favoriser l’utilisation de matériaux d’isolation naturels (paille, chanvre, etc.)
■ Trouver des alternatives à la densification des logements (resserrer les maisons n’est pas envisageable).
■ Favoriser (subventionner) l’installation de puits canadiens.
■ Favoriser l’utilisation de leds.
■ Systématiser l’installation de chauffe-eaux solaires.
■ Intégrer systématiquement les questions de rafraîchissement / ensoleillement dans le cadre de projets de construction.
■ Systématiser / rendre obligatoire l’installation de récupérateurs d’eaux de pluie.
■ Agir / exonérer de taxe d’habitation des habitations vertueuses.
■ Valoriser les critères écoresponsables dans le cadre des marchés publics (bilan carbone des prestataires, provenance des fournitures, etc.)
■ Agir sur les documents d’urbanisme.
■ Faire monter en compétence les entrepreneurs :
■ Identifier / créer / faciliter les formations (nouveaux matériaux, novelles techniques…)
■ Inciter les communes à créer des règlements sur certains terrains intégrant des critères de développement durable.


Développer les nouvelles énergies individuelles et collectives
■ Favoriser les projets de production d’énergie.
■ Inciter / accompagner les entreprises à mutualiser leurs consommations d’énergies (conseil en énergies partagées).
■ Sensibiliser dans les écoles (exemple de GRDF qui anime des ateliers de sensibilisation sur les énergies renouvelables et les économies d’énergie).
■ Informer sur la question de la conversion des chaudières fuel vers le gaz. Exemple d’un partenariat SDESM / GRDF qui accompagnent les communes mais pourraient également accompagner les particuliers).
■ Solliciter l’investissement citoyen de certains projets (crowdfunding).
■ Favoriser les groupements citoyens et coopératives.
■ Sensibiliser et informer les particuliers et les entreprises sur les énergies renouvelables, leurs caractéristiques, intérêt et mise en œuvre.
■ Développer le photovoltaïque :
■ Aider au développement des panneaux solaires (question des verrous par les Bâtiments de France).
■ Utiliser les toitures des bâtiments publics (gymnases, zones de friches, etc.) pour installation de panneaux photovoltaïques.
■ Développer la biomasse.
■ Exemples de la chaufferie de la Chapelle-la-Reine et des frères Quaak à Chaumes-en-Brie.
■ Systématiser la récupération des bois (élagages et autres).
■ Valoriser les déchets agricoles.
■ Anticiper l’obligation de trier les déchets méthanisables (épluchures, etc.) prévue en 2025.
■ Organiser des visites de méthaniseurs.
■ Faire de la pédagogie.
■ Favoriser l’installation des pompes à chaleur :
■ Information.
■ Subvention.


Rendre le bâtiment public exemplaire
 Poursuivre la démarche de diagnostics déjà initiée (11 bâtiments publics déjà diagnostiqués).
 Réfléchir au problème du délai et de la complexité administrative de l’obtention des subventions nationales, pourtant indispensables : problèmes de trésorerie, charge administrative importante, etc.
 Valoriser les eaux grises issues des bâtiments publics.
 Rationaliser l'éclairage public : adapter les horaires ; mettre en place des détecteurs de présence ; poursuivre l’équipement des bâtiments et de l'éclairage public en technologie LED.
 Communiquer sur les travaux effectués par les pouvoirs publics : supports de communication sur site + parution dans les revues municipales détaillant les matériaux, leur provenance, les techniques utilisées et les économies d’énergie.
cron